Importation 101 : Naviguer en toute confiance dans le processus d'entrée en Amérique du Nord

En Amérique du Nord, la maîtrise du processus d'importation de marchandises est cruciale pour les entreprises qui souhaitent prospérer sur le marché mondial.

Les statistiques sont éloquentes : les véhicules à moteur et leurs pièces détachées représentent à eux seuls 19,4 % des 362,9 milliards de dollars de recettes de l'UE. 362,9 milliards Les investissements directs des États-Unis au Canada ont atteint 500,7 milliards de dollars, soit près de la moitié de l'investissement total.

Dans ce blog, nous nous efforçons d'éclaircir la complexité de l'importation de marchandises afin d'aider les entreprises comme la vôtre à simplifier le commerce international et à en tirer parti de manière efficace. Que vous lanciez une entreprise mondiale de commerce électronique, que vous déplaciez des effets personnels à l'étranger ou que vous cherchiez à comprendre la surveillance des douanes et de la protection des frontières (CBP), ce guide présente l'essentiel.

Liste de contrôle complète pour répondre aux besoins du CBP et de l'ASFC

La conformité n'est pas facultative ; c'est la pierre angulaire qui permet à vos marchandises de franchir les frontières sans heurts, sans retards inutiles ni pénalités.

Le service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis (CBP) supervise le processus d'importation et applique les réglementations destinées à protéger l'économie, les résidents et l'environnement. De même, au Canada, l Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) gère le flux de marchandises entrant dans le pays tout en appliquant les lois et réglementations en matière d'importation.

Ces agences veillent à ce que toutes les importations respectent les normes nord-américaines en matière de sécurité, de qualité et de légalité.

Voici une liste de contrôle complète pour comprendre les règlements et les procédures :

Pour les importations américaines (CBP) :

  1. Obtenir un numéro d'importateur : En règle générale, vous utilisez votre numéro d'immatriculation à l'IRS ou votre SSN si vous n'avez pas de numéro d'entreprise. Un numéro attribué par le CBP est utilisé pour les entités étrangères.
  2. Déterminer le code du tarif douanier harmonisé (HTS) : Classez vos marchandises avec précision pour comprendre les droits de douane applicables.
  3. Assurer la conformité avec les réglementations américaines : Vérifiez les exigences spécifiques à votre produit (FDA, USDA, EPA, etc.).
  4. Préparer les documents nécessaires :
  • Facture commerciale
  • Lettre de transport ou lettre de transport aérien
  • Liste de colisage
  • Avis d'arrivée (fourni par le transporteur)
  • Certificat d'origine (le cas échéant)
  • Tous les permis ou licences requis pour vos marchandises spécifiques
  1. Calculer et payer les droits et taxes : Utilisez le code HTS pour calculer les droits. Les déclarations d'importation peuvent être soumises au CBP en utilisant ABI (Automated Broker Interface) (interface courtier automatisée). Les déclarations d'importation peuvent être soumises à l'ASFC en utilisant le logiciel IID (Integrated Import Document) (document d'importation intégré).
  2. Faire appel à un courtier en douane : Envisagez de faire appel à un courtier en douane pour un traitement sans heurt, surtout si vous êtes novice en matière d'importation.
Pour les importations canadiennes (ASFC) :
  1. Obtenir un numéro d'entreprise (NE) : Nécessaire pour mener des activités d'importation au Canada.
  2. Classez vos marchandises : Utilisez le système harmonisé canadien (SH) pour déterminer les taux de droits de douane et les éventuelles restrictions.
  3. Vérifier la conformité aux normes canadiennes : Assurez-vous que vos marchandises répondent à toutes les normes de santé, de sécurité et de qualité.
  4. Préparer la documentation requise :
  • Facture des douanes canadiennes ou facture commerciale
  • Lettre de voiture
  • Document de contrôle du fret (DCC)
  • Certificat d'origine (en cas de demande de traitement tarifaire préférentiel)
  • Permis d'importation si vos marchandises sont réglementées
  1. Déterminer et payer les droits et taxes : Utilisez l'estimateur de droits et taxes de l'ASFC pour budgétiser les coûts.
  2. Envisagez de faire appel à un courtier en douane : Il est particulièrement utile pour s'y retrouver dans les réglementations complexes et pour assurer un dédouanement en douceur.
Guide de démarrage étape par étape

Suivez les étapes mentionnées ci-dessous pour commencer :

Étape 1 : Rechercher et comprendre les exigences en matière d'importation

  • Apprenez les réglementations en matière d'importation : Familiarisez-vous avec les réglementations en matière d'importation, les tarifs douaniers et les barrières non tarifaires applicables à vos marchandises.
  • Étudier les besoins en matière de conformité : Renseignez-vous sur les formalités d'importation, la documentation douanière et l'importance du respect des normes de sécurité locales, des exigences en matière d'étiquetage et des réglementations environnementales.

Étape 2 : Obtenir les enregistrements et identifications nécessaires

  • ÉTATS-UNIS : Obtenez un numéro d'entreprise IRS ou utilisez votre SSN pour le numéro d'importateur. (Numéro attribué par le CBP pour les entités étrangères)
  • Canada : Demander un numéro d'entreprise (NE) à l'ASFC pour les activités d'importation.
Étape 3 : Classer vos marchandises

Déterminez le code du système harmonisé (SH) de vos marchandises. Cette classification déterminera les droits de douane et les éventuelles restrictions à l'importation.

Par exemple, si vous importez des grains de café au Canada, vous devez déterminer le code SH approprié. Les grains de café relèvent du code SH 0901.11 : "Café non torréfié, non décaféiné". Il est essentiel de connaître ce code pour calculer les droits de douane et identifier les restrictions ou exigences en matière d'importation pour les produits agricoles entrant au Canada. 

Étape 4 : Évaluer les réglementations spécifiques aux produits et s'y conformer

Déterminez si votre produit doit respecter des normes spécifiques (sécurité, qualité et environnement) établies par des agences telles que la FDA (États-Unis) ou l'ACIA (Canada).

Par exemple, si vous importez des produits alimentaires emballés aux États-Unis, vous devez vous conformer aux réglementations de la Food and Drug Administration (FDA). Voici un bref aperçu des exigences de conformité de la FDA pour les produits alimentaires emballés :

  • Normes de sécurité : Votre produit doit être propre à la consommation, exempt de substances nocives et traité de manière hygiénique. Cela peut impliquer de tester les produits pour détecter les contaminants et de s'assurer que les installations répondent aux normes sanitaires de la FDA.
  • Exigences en matière d'étiquetage : Les étiquettes des produits alimentaires emballés doivent être conformes aux directives de la FDA, qui prévoient notamment la liste des ingrédients, les informations nutritionnelles, la taille des portions et les avertissements relatifs aux allergènes dans un format prescrit.
  • Prior Notice de denrées alimentaires importées : Avant d'expédier vos produits, vous devez soumettre à la FDA Prior Notice à la FDA, en fournissant des détails sur les produits importés, le fabricant et l'expéditeur. Cette démarche s'inscrit dans le cadre des efforts déployés par la FDA pour empêcher l'entrée aux États-Unis de denrées alimentaires contaminées ou nocives.

Étape 5 : Préparer votre documentation

Rassembler et préparer les documents essentiels, notamment la facture commerciale, le connaissement, la liste de colisage et tous les permis ou certificats d'origine requis.

Conseils en matière de documentation :

  • S'assurer de l'exactitude des données : Vérifiez l'exactitude de tous les détails de la facture commerciale, y compris la description et la valeur des produits, afin d'éviter les retards douaniers.
  • Comprendre les détails des marchandises : Sur la liste de colisage, détaillez chaque produit, y compris les quantités et les détails de l'emballage, afin de faciliter la vérification par les douanes.
  • Respecter les protocoles relatifs au connaissement : Veiller à ce que le connaissement corresponde aux autres documents d'expédition et reflète fidèlement les détails de la cargaison.
  • Obtenir les certificats à l'avance : Demandez les permis ou les certificats d'origine requis suffisamment à l'avance pour éviter les retards de livraison.
  • Conservez des copies : Conservez des copies électroniques et physiques de tous les documents en cas de perte ou de demande de vérification supplémentaire de la part des douanes.

Veillez à conserver ces documents dans un endroit sûr et facilement accessible. Cela permettra de rationaliser le processus de dédouanement et d'éviter les retards inutiles. 

Étape 6 : Calculer les droits et taxes

Utilisez le code SH pour déterminer les droits et taxes applicables. Des outils tels que l'Estimateur de droits et taxes de l'ASFC peuvent être utiles. Par exemple, si vous importez des sacs à main en cuir aux États-Unis, vous utiliserez d'abord le code SH spécifique aux sacs à main en cuir, qui pourrait être "4202.21.90.00" pour les sacs à main dont la surface est en cuir.

En entrant ce code SH dans un calculateur de droits de douane ou en consultant la liste tarifaire harmonisée de la Commission américaine du commerce international, vous découvrirez que le taux de droits de douane pour ces sacs à main est de 5,5 %.

Si la valeur totale de votre envoi est de 10 000 $, les droits d'importation que vous devriez payer s'élèvent à 550 $. Des outils tels que l'estimateur des droits et taxes de l'ASFC pour le Canada ou le calculateur de l'U.S. Customs and Border Protection peuvent simplifier ce processus, en fournissant des estimations rapides des coûts associés à votre importation.

Étape 7 : Choisir un courtier en douane (facultatif mais recommandé)

Envisagez de faire appel à un courtier en douane pour maîtriser les complexités de la procédure d'importation, de la documentation au dédouanement. Tenez compte de ces éléments avant de prendre une décision :

  • Expérience : Recherchez un courtier ayant une grande expérience dans votre secteur d'activité ou dans le type de marchandises que vous importez.
  • Licences : Assurez-vous que le courtier est titulaire d'une licence complète et qu'il est accrédité par les autorités compétentes (par exemple, le CBP aux États-Unis, l'ASFC au Canada).
  • Réputation : Étudiez la réputation de l'entreprise en consultant les avis ou les références du secteur afin d'évaluer la fiabilité et la qualité du service.
  • La communication : Choisissez un courtier qui communique clairement et rapidement, et qui vous tient informé tout au long du processus d'importation.
  • Conformité douanière : Vérifiez leurs antécédents en matière de conformité et assurez-vous qu'ils sont au fait des dernières réglementations et procédures douanières.
Étape 8 : Expédier vos marchandises

Choisissez une méthode d'expédition (aérienne, maritime, ferroviaire ou routière) adaptée à votre budget, à votre calendrier et au type de marchandises. Assurez-vous que votre transporteur fournit les documents d'expédition nécessaires, tels que le connaissement ou la lettre de transport aérien.

N'oubliez pas que le choix d'une méthode d'expédition est déterminant pour le coût et les délais de livraison. Tenez compte de la nature de vos marchandises, de l'urgence et des contraintes budgétaires lorsque vous prenez cette décision. Cela vous permettra d'assurer un processus de transport fluide et rentable pour vos marchandises.

Étape 9 : Suivre et recevoir votre envoi

Utilisez le système de suivi fourni par votre transporteur pour contrôler la progression de votre envoi. Soyez prêt à fournir des documents ou des informations supplémentaires aux fonctionnaires des douanes si on vous le demande.

Étape 10 : Examen et réflexion

Une fois l'importation terminée, examinez le processus afin d'identifier les domaines susceptibles d'être améliorés. Conservez des enregistrements de toutes les transactions et communications pour référence ultérieure et à des fins de conformité. Cela vous aidera à améliorer vos futurs processus d'importation et à vous assurer que vous disposez d'un dossier complet de vos efforts de conformité.

Conclusion

L'essentiel se résume à une préparation diligente et au respect des règles. La classification précise de vos marchandises, une documentation méticuleuse et la compréhension des droits et taxes sont des priorités.

Faire appel à un courtier en douane expérimenté peut changer la donne, en offrant expertise et tranquillité d'esprit. Toutefois, il est essentiel de se familiariser avec le processus, afin de s'assurer que l'on dispose d'une base solide pour réussir ses importations en Amérique du Nord.

N'oubliez pas que le succès de l'importation dépend de l'attention portée aux détails et d'une gestion proactive de la conformité. Armé de ce guide, abordez le paysage de l'importation en toute confiance, en veillant à ce que chaque étape, de la classification au dédouanement, soit conforme aux exigences réglementaires. 

Réservez une consultation gratuite dès aujourd'hui

Blogs récents

Rester connecté

Recevez les nouvelles Customs City
dans votre boîte de réception
.

LETTRE D'INFORMATION