Qu'est-ce que le message de la WACM ?

Le message WACM est un élément du système de notification de mainlevée (RNS) de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC).

Le message WACM est envoyé par un exploitant d'entrepôt à l'Agence des services frontaliers du Canada lorsqu'un envoi non dédouané destiné à l'entrepôt arrive finalement. Il doit être envoyé à l'ASFC pour chaque NCF (numéro de contrôle du fret) dont la destination finale est l'entrepôt.

Le WACM est-il obligatoire ?

Depuis le 6 mai 2015, la réglementation douanière sur les entrepôts d'attente fait du WACM une exigence obligatoire pour tous les entrepôts d'attente, mise à jour par l'amendement de l'Avis des douanes 15-028.

Le nouvel amendement remplace l'avis des douanes 14-002 qui régissait l'arrivée et le transfert manuels de la responsabilité du fret dans les entrepôts intérieurs. Les procédures manuelles exigeaient que les exploitants d'entrepôts utilisent des connaissements, des documents de contrôle du fret ou d'autres documents similaires fournis par les transporteurs pour attester de la réception des marchandises.

La nouvelle exigence du WACM est obligatoire pour tous les entrepôts d'attente agréés par l'ASFC depuis le 10 juillet 2015. Le non-respect de cette exigence entraîne des sanctions pécuniaires du RSAP par l'ASFC.

Qui transmet le WACM ?

Les exploitants d'entrepôts qui reçoivent physiquement les marchandises dans leur entrepôt d'attente sont tenus de transmettre le WACM. L'exploitant d'entrepôt chargé de transmettre le WACM est généralement indiqué sur les marchandises comme étant l'entrepôt de destination finale.

En vertu de l'article 14 du Règlement sur les entrepôts d'attente des douanes, tous les entrepôts d'attente agréés par l'ASFC sont tenus d'accuser réception des marchandises par voie électronique. Pour ce faire, ils doivent être enregistrés dans le système de notification de mainlevée de l'ASFC (RNS) et utiliser l'échange de données informatisé (EDI) pour transmettre leur message WACM. Avant la modification de l'Avis des douanes, les exploitants d'entrepôts pouvaient endosser le connaissement comme preuve du transfert de responsabilité. Maintenant que le WACM est obligatoire pour toutes les réceptions, il n'y a plus que deux options possibles :

  • utiliser un prestataire de services tiers accrédité par l'ASFC pour envoyer/recevoir le message WACM, ou
  • Travailler avec l'unité technique commerciale cliente (TCCU) pour mettre en place le système de notification de mainlevée. Remarque: Pour participer au système de notification de mainlevée, les exploitants d'entrepôts et/ou leurs fournisseurs de services tiers doivent s'inscrire et faire tester leurs systèmes par l'Unité technique commerciale cliente (UTCC) de l'ASFC. Les informations détaillées sur la manière de participer au programme RNS peuvent être trouvées dans le document sur les exigences des clients du commerce électronique ou en contactant l'UTCC au 1-888-957-7224 ou par courriel à tccu-ustcc@cbsa-asfc.gc.ca.

Scénarios WACM : Quand le WACM est-il nécessaire ?

  1. Camions vol ants - Les exploitants d'entrepôts doivent soumettre le WACM pour les camions volants étant donné que ces camions sont exemptés de la transmission du fret eManifest . Néanmoins, l'exploitant d'entrepôt recevra un message de rejet ERC 01 - no CCN on file". Néanmoins, cela sera considéré comme suffisant pour remplir l'obligation de transmettre la notification avant l'arrivée physique des marchandises.
  2. Marchandises non commerciales - Les exploitants sont tenus de présenter le MAEC pour les marchandises occasionnelles qui arrivent à l'entrepôt d'attente si ces marchandises entrent au Canada par un moyen de transport commercial (par exemple, des marchandises vendues au détail ou des effets personnels ou d'établissement vendus à une personne et importés au Canada). (Par exemple, les marchandises vendues au détail ou les effets personnels vendus à une personne et importés au Canada).
  3. Expéditions fractionnées - Il n'est pas nécessaire d'envoyer le WACM pour les expéditions fractionnées, mais vous devrez le soumettre lorsque la dernière expédition fractionnée arrivera à l'entrepôt.
  4. Envois avec exemption ou exception aux données eManifest ou documents de contrôle du fret sur papier - Les exploitants d'entrepôts doivent transmettre le WACM pour tous les types de documents de contrôle du fret sur papier, tels que les factures house , les A8A et les re-manifestations. La transmission renvoie généralement un message de rejet "ERC 01 - no CCN on file" lors de la soumission d'un envoi contrôlé sur papier. Malgré le message de rejet, cette soumission est considérée comme suffisante pour remplir l'obligation de transmettre le WACM à l'ASFC.

Réservez une consultation gratuite dès aujourd'hui

Blogs récents

Rester connecté

Recevez les nouvelles Customs City
dans votre boîte de réception
.

LETTRE D'INFORMATION